117. Poires au vin – Italie

22 Juil

… Sur l’autre feu, Colombe fit cuire trois poires passe-crassane, entières et préalablement pelées, dans un litre de cerasuolo rouge agrémenté de sucre roux, d’une branche de cannelle, de grains de poivre et de clous de girofle. L’âcreté de la poire se fondit dans une saveur d’épices et de vin. La chair prit une teinte violette, tout à fait convenable pour le repas d’un prélat…

Jacques Neirynck, Le manuscript du Saint-Sépulcre

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :